Accueil

 

     

 

 
 
 

Opportunités d'affaires

 
 
 
            

L’essor des produits de luxe en Chine



 

Les consommateurs chinois deviennent de plus en plus sophistiqués et avertis, soutenant une croissance rapide du marché des produits de luxe, selon un fabricant italien de produits de luxe.

« Le marché des consommateurs chinois n’est pas seulement prometteur du fait de son volume, mais également parce que les consommateurs locaux sont très réactifs et enthousiastes aux nouvelles choses, et sensibles aux marques et à la qualité », explique Andrea Boragno, directeur général et PDG d’Alcantara, une entreprise qui produit des substituts au cuir utilisés dans la mode, les accessoires, les intérieurs automobiles et les produits électroniques de consommation.

L’entreprise a ouvert son deuxième magasin international à Shanghai en avril, à la suite d’un concept store à Milan, où est basé le siège de l’entreprise.

L’année dernière, la Chine a été l’un des deux marchés connaissant la croissance la plus forte pour Alcantara et le deuxième plus grand marché en matière de ventes après l’Union européenne, explique Boragno.

Selon lui, les créateurs chinois ont réalisé de grandes avancées au cours des dernières années en passant de la copie au développement de leur propre identité basée sur la créativité et la culture. L’entreprise travaille déjà avec des créateurs chinois.

Alcantara s’en tiendra au « Fabriqué en Italie » pour maintenir une qualité exclusive, tout en prévoyant de travailler à l’avenir avec des marques chinoises.

Boragno attribue la popularité d’Alcantara en Chine à la volonté des consommateurs chinois de payer pour l’exclusivité, ainsi que la reconnaissance d’un style de vie plus respectueux de l’environnement.

Fabricant certifié neutre en émission de carbone, l’entreprise est parvenue à réduire puis à neutraliser ses émissions de gaz à effet-de-serre - à zéro depuis 2009 - par le biais de procédés de production avancés et efficaces, ainsi que sa participation à des initiatives mondiales et durables.

L’année dernière, Alcantara a investi 22 millions d’euros, dont plus de 7 millions de dollars (6,25 millions d’euros) ont été consacrés à des activités liées au développement durable. L’entreprise prévoit d’investir 28 millions d’euros cette année, avec plus de 25 % de ses dépenses consacrées à des activités liées à la santé, à la sécurité et à l’environnement, selon le rapport annuel de l’entreprise.

« Passer au vert ne nuira pas aux profits sur le long terme. Nous croyons plutôt fermement, que la génération de valeur pour les acteurs concernés peut devenir un moteur permettant de générer de la valeur pour les actionnaires », explique Boragno.

La semaine dernière, Alcantara a organisé une exposition avec ses matériaux sur le thème de la durabilité en Italie, incluant des œuvres du calligraphe chinois Qin Feng.

Pour Boragno, la durabilité est un facteur nécessaire qui permettra de matérialiser les objectifs à long terme de l’entreprise et d’augmenter sa valeur financière.



Source: china.org.cn
Mis à jour le 27-06-2017