Accueil

 

     

 

 
 
 

Opportunités d'affaires

 
 
 
          

Les véhicules à énergies nouvelles chinois visent le marché étranger
 

Au moment où la Chine se tourne vers un mode de développement vert, l'industrie des véhicules à énergies nouvelles est devenue l'une des priorités du gouvernement.

La Chine prend une série de mesures pour stimuler le développement des véhicules à énergies nouvelles. Dans les propositions du Comité central du Parti communiste chinois sur l'élaboration du 13e Plan quinquennal (2016-2020) pour le développement économique et social national, les véhicules à énergies nouvelles figurent parmi les dix industries manufacturières clé.

En même temps qu'ils exploitent le marché domestique en plein essor, les constructeurs automobiles chinois visent également le marché étranger.

Dans le domaine des véhicules à énergies nouvelles, surtout les véhicules électriques, les constructeurs automobiles du monde ont débuté presque au même moment. L'industrie des véhicules à énergies nouvelles pourrait être une opportunité pour les constructeurs chinois de prendre un avantage sur le marché mondial.

Le constructeur BYD a signé un contrat de 19 millions de livres avec le fabricant de bus britannique Alexander Dennis Limited. Les deux entreprises produiront 51 autobus à zéro émission pour Londres.

Le constructeur de bus et d'autocars Yutong Bus a annoncé récemment que ses bus purement électriques avaient été choisis par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) pour une opération à titre d'essai, à Paris. En cas de succès, Yutong pourrait devenir l'un des fournisseurs importants de bus à énergies nouvelles du groupe français pendant les dix prochaines années.

Yutong a déjà construit un réseau de services et de pièces en Europe, ce qui l'aidera à occuper une place sur le marché européen émergeant des véhicules à énergies nouvelles.

Selon les experts de l'industrie, la coopération des constructeurs automobiles chinois et étrangers dans le domaine des véhicules à énergies nouvelles sera mutuellement bénéfique. Elle permettra non seulement aux technologies étrangères d'entrer sur le marché chinois mais aussi aux constructeurs chinois de sortir du pays, pour fonder des usines à l'étranger.




Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 06-11-2015