Accueil

 

     

 

 
 
 

La Chine en bref

 
 
 
     

Les sports

L'amélioration physique du peuple
La première Loi sur la culture physique et les sports a été adoptée en 1995. Cette même année, le Conseil des Affaires d'Etat a promulgué le Programme d'amélioration physique du peuple entier. Par la suite, une série de règlements et de dispositions ont été promulgués successivement. D'après une enquête menée par l'Administration nationale des Sports, la population sportive chinoise représente, à l'heure actuelle, 40% de la population de 7 à 70 ans, apte à être recensée ; 60% de la population urbaine pratique des exercices physiques. A l'heure actuelle, 37% de la population chinoise a une activité sportive régulière et plus de 95% des élèves ont atteint les Critères nationaux des performances sportives.

 


Le Programme d'amélioration physique du peuple entier, visant à élever intégralement le niveau de la constitution physique et de la santé du peuple, met l'accent sur la santé des adolescents et des enfants et propose au peuple tout entier de prendre part, au moins une fois par jour, aux activités sportives, d'apprendre au moins deux méthodes pour fortifier le corps et de passer une fois par an un test physique. Dans ce programme étalé sur 15 ans, le gouvernement a pour objectif de mettre en place un système de prestation de services dans les domaines du sport et de l'amélioration physique du peuple. On compte actuellement dans l'ensemble du pays 850 000 palais des sports et stades de toutes sortes, dont la majorité est ouverte au public. Dans les quartiers d'habitation et les parcs, sur les places et les pelouses, au bord des rues ainsi que dans les communautés d'agglomération des villes, sont équipés d'agrès et d'installations sportives.

Selon le règlement de l'Etat, 60% des fonds d'intérêt public de la loterie sportive consacrés à la cause sportive sont investis dans l'ouvrage pour l'amélioration physique du peuple entier. Fin 2006, l'Administration nationale des Sports a utilisé les fonds d'intérêt public de la loterie sportive pour achever environ 6 000 installations destinées à cet ouvrage dans les régions urbaines et rurales. Depuis 2001, l'Administration nationale des Sports utilise les fonds d'intérêt public de la loterie sportive comme capitaux principaux et construit à l'essai, dans 31 villes de grande et moyenne importance comme Dalian, Beijing, Changchun, etc., des « centres d'activités pour l'amélioration physique du peuple entier de la loterie sportive de Chine ». Certains centres sont déjà en service. Parallèlement, 196 millions de yuans provenant des fonds d'intérêt public de la loterie sportive ont été octroyés aux régions de l'Ouest économiquement sous-développées, et à la région des Trois Gorges du Changjiang pour y construire des installations sportives publiques, ce qui a profité à 101 districts et villes.
D'après l'objectif du Programme d'amélioration physique du peuple entier, en 2010, le taux des personnes pratiquant régulièrement des exercices sportifs dans l'ensemble du pays s'élèvera à plus de 40% de la population nationale ; la constitution physique du peuple sera grandement renforcée. Les terrains de sport réservés à la population s'accroîtront également, ceci dans le but de satisfaire les besoins d'amélioration de la santé des Chinois.
 



La constitution physique du peuple
Avec le développement des sports de masse, la constitution physique et le niveau de santé du peuple s'améliorent sans cesse ; l'espérance de vie augmente de plus en plus. « Depuis que le monde est monde, rares sont ceux qui ont vécu jusqu'à 70 ans ». Aujourd'hui, ce dicton est désuet, car une vie de 70 ans ou de 80 ans est une chose assez ordinaire.

 


Le contrôle de la constitution physique du peuple est devenu l'une des tâches du département d'Etat des sports. En 1979, le gouvernement a commencé à mener une enquête de grande envergure sur la constitution physique des élèves et des étudiants. En 1993, il a entamé le test de la constitution physique des adultes, obtenant ainsi des données relativement détaillées. Le dernier examen de la constitution physique des citoyens, qui a duré 3 ans, s'est effectué dans 31 provinces, régions autonomes et municipalités relevant directement de l'autorité centrale, et s'est terminé en 2001. Cet examen a été le plus vaste et a concerné la population la plus nombreuse depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949. Le résultat du deuxième examen de la constitution physique des citoyens, publié en septembre 2006, démontre que le niveau d'ensemble de la constitution physique des Chinois s'est élevé légèrement. Les taux de bonne constitution physique des adultes et des personnes âgées étaient respectivement de 15,5% et de 9%, on constate donc une augmentation de 2,7 et de 0,7 point par rapport à l'année 2000. Le niveau de développement de la taille, du poids et du tour de poitrine des enfants et des adolescents s'est aussi élevé. Mais, le taux de surpoids et d'obésité a augmenté par rapport à l'année 2000, et celui de la baisse de la vue est toujours très élevé.
 



Les sports pour les jeunes
En tant que base du sport national, le sport à l'école fait l'objet d'une grande attention du gouvernement. Chaque école possède des professeurs d'éducation physique et différents équipements sportifs. Selon les règlements, ceux qui n'atteignent pas les cri-tères nationaux des performances sportives ne peuvent pas passer en classe supérieure. L'école organise, chaque année, une rencontre sportive au printemps et une autre en automne. Une rencontre sportive pour les élèves des écoles secondaires et une autre pour les étudiants sont organisées respectivement une fois tous les 4 ans. Les enfants qui sont doués pour le sport sont envoyés dans des écoles sportives pour amateurs pour recevoir un entraînement régulier.

 


La construction des clubs sportifs réservés aux adolescents fait aussi l'objet de l'attention du gouvernement. Ces dernières années, grâce au financement des fonds d'intérêt public provenant de la loterie sportive, l'Administration nationale des Sports a construit, chaque année, 500 clubs sportifs réservés aux adolescents dans l'ensemble du pays. Leur nombre dépassera 5 000 en 2010.
 



Les sports traditionnels
Les sports traditionnels typiques chinois sont aussi les exercices quotidiens préférés de beaucoup de personnes. Ils comprennent le wushu (art martial chinois), le taijiquan, le qigong (exercice respiratoire), les échecs chinois, le jeu de go, etc.Le wushu fortifie la constitution physique et permet de se défendre. C'est un sport toujours très populaire en Chine. Il comprend plusieurs séries d'exercices avec ou sans arme.

 


Le taijiquan, l'une des boxes traditionnelles chinoises, est un ensemble de mouvements combinant le travail du corps, de l'esprit et de la respiration. C'est l'activité mentale qui commande les mouvements du corps, non la force.
Le qigong est une méthode fortifiante typiquement chinoise. La pratique du qigong permet de fortifier la santé, de prolonger l'espérance de vie, de prévenir les maladies, voire de renforcer certaines fonctions physiologiques grâce au contrôle mental et la régulation de la respiration.
Dans les régions des ethnies minoritaires, les sports traditionnels sont riches et variés. On peut trouver la lutte et l'équitation chez les Mongols, Ouïgours et Kazakhs, la course de yacks chez les Tibétains, le saut au tremplin et la balançoire chez les Coréens, le tir à l'arc chez les Miao et la course des barques-dragons chez les Dai. Ces sports sont non seulement récréatifs, mais aussi compétitifs.
 



Les sports en vogue
Avec le développement vigoureux de l'amélioration physique du peuple entier, un grand changement s'est produit dans la conception de la vie de la population. Dans certaines villes de grande ou moyenne importance, la consommation pour la santé est à la mode de nos jours pour améliorer la qualité de vie. Des sports nouveaux, tels que l'escalade, l'équitation, le saut à l'élastique, le bowling, la planche à roulettes, la boxe féminine, le shovel-board, le taekwondo, le tennis, le billard et le golf, sont très appréciés, en particulier par les jeunes. Fin 2005, le terrain de golf sur neige d'Arxan en Mongolie intérieure, d'une superficie de plus de 30 hectares, a été aménagé et mis en service. C'est le premier terrain de golf sur neige en Asie et le sixième terrain de ce genre au monde.
En 2002, Ding Junhui, 15 ans, a obtenu le titre de champion lors du championnat junior de billard du monde (Snooker). Ainsi, la passion du billard est en train de gagner le pays. Lors du Masters de Wembley, tenu à Londres en janvier 2007, Ding Junhui, qui a été surnommé « l'enfant prodige de l'Orient » par les médias, a obtenu, d'un seul coup, 147 points, devenant ainsi le plus jeune sportif ayant obtenu la note maximum dans les épreuves officielles de Snooker. A l'heure actuelle, de nombreux Chinois jouent au billard. En 2006, la municipalité de Shanghai a dépensé un million de yuans pour l'organisation d'une vingtaine de concours.

 


En janvier 2006, les joueuses chinoises, Yan Zi et Zheng Jie ont remporté la médaille d'or à la finale double dames de l'Australian Open Tennis. En juillet, Li Na est devenue la première joueuse chinoise classée huitième à la finale simple-dames. Les grands progrès obtenus par les joueuses de tennis chinoises font l'objet d'une grande attention. Lors de l'Australian Open Tennis, une page d'accueil en chinois était affichée pour que les Chinois puissent connaître en temps voulu les performances des joueuses chinoises. Autrefois, il n'y avait que les pages d'accueil en anglais et en japonais.
 



Les sports de compétition
Les XVe Jeux asiatiques tenus en décembre 2006 à Doha, capitale de l'Etat du Qatar, étaient la dernière rencontre sportive intercontinentale avant les Jeux olympiques 2008 de Beijing, et étaient considérés comme un entraînement général pour les sportifs chinois. Au cours de cette rencontre sportive, la délégation sportive chinoise a récolté 165 médailles d'or, 88 médailles d'argent et 63 médailles de bronze, soit 316 médailles. Cela fait sept années consécutives que la Chine se classe à la première place par son nombre de médailles d'or.

 


En 1959, le pongiste chinois Rong Guotuan a remporté le premier titre de champion mondial de l'histoire sportive chinoise aux 25e Championnats mondiaux de tennis de table, organisés en Allemagne. Depuis lors, les succès se sont succédé dans les épreuves sportives. Fin 2006, les sportifs chinois ont remporté au total 2 047 titres de champions mondiaux, établissant et battant 1 165 records mondiaux. Particulièrement depuis 1989, ils ont obtenu, en 18 ans, 1 693 titres de champions mondiaux, soit 82,7% du nombre total de titres de champions mondiaux remportés depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949, et établi 783 records mondiaux, soit 67,2% du nombre total ; c'est une période (1989 – 2006) où les sports de compétition se sont développés à un rythme accéléré.
En 2004, la délégation sportive chinoise a obtenu, lors des XXVIIIe Jeux olympiques, 63 médailles dont 36 remportées par de jeunes sportifs, soit 57,1% du nombre total. Dix médaillés d'or avaient moins de 20 ans. Cela signifie que les jeunes sportifs chinois commencent à parvenir à maturité. Lors des XXVIIIe Jeux olympiques, les résultats des épreuves d'athlétisme, de canoë et de tennis ont été très brillants. Liu Xiang a obtenu la médaille d'or de la course au 110 mètres haies, avec un temps de 12''91, égalant le record du monde et battant le record des Jeux olympiques. C'est une percée historique dans la course de vitesse, réalisée par un athlète chinois. Meng Guanliang et Yang Wenjun, lors de l'épreuve de 500 mètres canoë biplace, ont remporté la première médaille d'or de la Chine dans une épreuve nautique des Jeux olympiques. Sun Tiantian et Li Ting ont remporté le premier titre de championnes de tennis en double dames.Les brillants succès des sports de compétition tirent avantage de leur système d'entraînement qui se perfectionne de jour en jour. Basé sur les écoles sportives pour amateurs et les clubs sportifs de base, et prenant comme ossature les équipes sportives des provinces, régions autonomes et municipalités relevant directement de l'autorité centrale, et les équipes sportives nationales comme élite, ce système d'entraînement permet à l'effectif des équipes sportives d'élite de l'Etat d'atteindre 20 000 personnes pendant toute l'année. Elles représentent la force principale pour gravir les cimes des sports mondiaux.
Les Règlements anti-dopage, promulgués le 3 février 2004 par le Conseil des Affaires d'Etat, ont apporté pour la première fois des prescriptions explicites sur la gestion des stimulants, les règles anti-dopage, l'examen et le test des stimulants, ainsi que sur la responsabilité juridique. Ces règlements sont entrés en vigueur le 1er mars 2004.
 



La voie vers les Jeux olympiques
Avant 1949, les sportifs chinois participèrent trois fois aux Jeux olympiques, mais revinrent les mains vides. Depuis 1949, les délégations envoyées par le gouvernement chinois ont participé 6 fois aux Jeux olympiques d'été et 8 fois aux Jeux olympiques d'hiver et ont remporté 112 médailles d'or aux JO d'été. Le nombre de médailles d'or récoltées par la Chine a occupé la quatrième place aux JO de Los Angeles, de Barcelone et d'Atlanta et la deuxième place aux JO d'Athènes.

 


En 1979, la Chine a recouvré tous ses droits légitimes au sein du Comité international olympique (CIO). En 1981, He Zhenliang a été élu membre du CIO. Les relations entre la Chine et les représentants des Jeux olympiques, de même que la coopération entre la Chine et le CIO, sont donc entrées dans une nouvelle phase historique. Depuis lors, le monde sportif chinois a commencé à soutenir activement la popularisation et la promotion des JO. Une partie de ces activités consiste à donner une grande ampleur aux JO et à permettre à la Chine, qui représente le cinquième de la population mondiale, de partager honneurs et joies dans l'organisation de ces Jeux. Beijing, ville trois fois millénaire, a obtenu, en juillet 2001, le droit d'organisation des JO 2008.
Le Comité d'organisation des JO 2008 de Beijing, fondé fin 2001, a déclaré que les préparatifs pour les JO 2008 devaient se dérouler selon les thèmes suivants : « les JO verts, scientifiques et humains ». Une fois les plans pour les JO 2008 de Beijing élaborés et annoncés, les travaux de construction d'une trentaine de palais des sports et de stades ont été mis à exécution en 2003, après la mise en adjudication et la soumission à l'échelle internationale, et ils seront achevés fin 2007. La conception ingénieuse de sept palais des sports et stades, dont le Stade national (appelé aussi Nid d'oiseau) et le Centre national de natation (appelé aussi Cube d'eau), peuvent faire entrer la Chine dans une nouvelle époque d'architecture originale. Le Stade national sera le lieu principal des JO 2008 de Beijing, où seront organisées les cérémonies d'inauguration et de clôture des JO et toutes les épreuves d'athlétisme. Ce stade pourra contenir 100 000 spectateurs. Le Centre national de natation a adopté pour la première fois en Chine la structure de pellicules ETFE. C'est un système structural de pellicules très exigeant ayant la superficie architecturale la plus grande du monde. De plus, Beijing a affecté 180 milliards de yuans à la réalisation de 142 grands projets, y compris la construction de réseaux de communication rapide, l'aménagement de l'environnement et le développement de l'informatisation.
 



Les sports pour les handicapés
La Chine est au premier rang mondial pour les sports des handicapés. Des résultats remarquables ont été obtenus dans différentes compétitions internationales importantes. Lors des Jeux paralympiques tenus en 1996 à Atlanta, la Chine a occupé la deuxième place par son nombre de médailles, la sixième place lors des Jeux paralympiques en 2000 à Sydney, et s'est classée à la première place pour son nombre de médailles d'or lors des Jeux paralympiques en 2004 à Athènes. Fin 2006, les sportifs handicapés chinois ont obtenu au total 2 072 médailles d'or, établissant et battant 214 records mondiaux dans différentes compétitions internationales.

 


La normalisation des sports pour handicapés chinois a commencé depuis la fondation de l’Association sportive des Handicapés de Chine en 1983. En 1985 et 1986 ont été créées respectivement l’Association sportive des Sourds de Chine, et l’Association sportive des Débiles mentaux de Chine. Les filiales de l’association sportive des handicapés ont été successivement implantées dans les provinces, régions autonomes et municipalités relevant de l’autorité centrale. La Chine a déjà participé à huit organisations sportives internationales des handicapés et aux diverses fédérations sportives internationales. Shanghai et Beijing ont obtenu respectivement le droit d’organiser les Jeux olympiques spéciaux de 2007 et les Jeux paralympiques de 2008.
 



La professionnalisation du sport
Avant les années 1990, comme certains pays de l’Europe de l’Est, la Chine avait des sports spécialisés sans avoir de sports professionnalisés. Se souciant de leur avenir, certains sportifs de haut niveau quittaient souvent leur équipe à l’apogée de leur carrière sportive. Pour remédier à cette situation, le football chinois s’est engagé le premier, en 1994, dans une voie professionnalisée. Par la suite, le basketball, le volleyball, le ping-pong et le go l’ont suivi l’un après l’autre pour mener des réformes conduisant à la professionnalisation. Celle-ci a apporté une grande prospérité au sport chinois : les associations sportives ont été réorganisées ; le système de clubs s’est dessiné en partie ; les matchs de championnat professionnels ont formé un marché spécialisé de grande envergure, et amélioré, dans l’ensemble, l’environnement du développement des sports ; un mécanisme de gestion commercialisée a pris forme. La professionnalisation a facilité l’avènement d’un marché de l’exploitation du sport et celui d’un système des structures sectorielles ; les activités des clubs concernent les recettes d’entrée, la publicité, le transfert de joueurs d’un club à l’autre, les matchs commerciaux, la retransmission télévisée et les affaires commerciales.

 


Un autre résultat de la professionnalisation consiste en la participation de certains joueurs chinois à des matchs de championnat professionnels étrangers, par exemple, Yao Ming, basketteur chinois qui participe aux matchs de la NBA, Yang Chen et Sun Jihai, deux footballeurs chinois qui participent aux matchs européens.
 



Le secteur du sport
Ces dernières années, la valeur globale de l'industrie des articles du sport a connu une augmentation annuelle de 50 milliards de yuans environ. La proportion d'articles pour l'entretien du corps dans le chiffre d'affaires des magasins s'accroît d'année en année ; on trouve ainsi des articles de sport de marque Li Ning, champion du monde de gymnastique et de celle de Deng Yaping, championne du monde de ping-pong.Depuis que le football chinois s'est engagé en 1994 dans une voie professionnelle, le basketball, le volleyball, le ping-pong, le badminton et le base-ball fournissent aussi de belles attractions de compétition sportive. Elément important du sport, les compétitions et les démonstrations sportives ont stimulé le développement des secteurs qui s'y rattachent comme la sponsorisation, les retransmissions télévisées, les médias du sport, la publicité sportive, la loterie sportive, etc. Une prévision venant du département économique a montré qu'en 2010, la proportion de la valeur de production sportive de Chine dans le PIB atteindrait 1,5%.

 


Il y a quelques années, certains Chinois ne connaissaient même pas la différence entre F1 (Formule1) et F4 (un groupe de chanteurs). Mais la course du grand prix de Formule 1 de Chine en 2004 a accueilli 260 000 spectateurs, rien que celle du 26 septembre 2004 ayant attiré déjà 150 000 personnes. C'est une compétition qui a accueilli les plus nombreux spectateurs sur place et qui a gagné la plus grande recette d'entrées dans l'histoire sportive de la Chine. La finale de la course de Formule 1 organisée à Shanghai par Sinopec, géant du secteur pétrolier chinois, a attiré 240 000 spectateurs. Ce qui laisse augurer de grandes opportunités commerciales dans le secteur du sport.