Accueil

 

     

 

 
 
 
 

Foires et salons

 
 
 
             

 

Succès des voitures intelligentes lors du 17e Salon international de l'industrie automobile de Shanghai

"Il devrait pleuvoir aujourd'hui, avez-vous apporté un parapluie?", dit une voix dans la voiture. "C'est la meilleure route pour vous au milieu des embouteillages actuels". Bienvenu dans les voitures intelligentes du futur.

Alors que les géants de l'Internet chinois prennent le train en marche, les voitures intelligentes rencontrent un grand succès lors du 17e Salon international de l'industrie automobile de Shanghai, qui se clôturera vendredi.

Le constructeur automobile SAIC Motor a présenté son modèle Roewe I6, une voiture intelligente qui lance immédiatement un contrôle automatique une fois que le moteur démarre. Il donne également des conseils à son conducteur sur les conditions météorologiques et routières.

Ce qui représente le modèle "intelligent", c'est un "cerveau" connecté à Internet, un système de gestion connu comme Banma (Zebra en anglais), co-développé par SAIC et le géant de l'e-commerce, Alibaba.

"Nous ne voulons pas seulement permettre aux conducteurs de naviguer sur Internet dans leurs voitures", a annoncé le président de SAIC, Chen Zhixin. "Nous considérons les voitures comme des produits avec un terminal intelligent, qui intègre des fonctions, telles que les télécommunications, les cartes routières, la musique et la maintenance."

Lors du salon, au moins une douzaine de constructeurs automobiles ont dévoilé leurs modèles de voitures équipés de ce type de "cerveaux" intelligents, dont le NIO de Nextev et le Singulato de Zhicheauto. Nextev est un constructeur automobile qui a des participations dans des géants de l'Internet, dont Tencent, et Zhicheauto est une société du secteur de l'Internet.

Selon Xu Heyi, président du Conseil d'administration du fabricant automobile BAIC Group basé à Beijing, les voitures intelligentes et connectées à Internet possèdent un grand potentiel dans le futur, et les sociétés du secteur de l'Internet possèdent un gros avantage dans l'industrie automobile.

Malgré la présence des sociétés du secteur de l'Internet au salon, la perspective n'est pas totalement réjouissante.

La société chinoise de divertissement sur Internet Le Holdings a également avancé vers l'industrie automobile l'année dernière, dévoilant son concept de modèle de batterie totalement électrique, LeSEE, caractérisant la conduite intelligente, connectée à Internet et automatisée.

L'année dernière, la société a annoncé des projets d'investir 20 milliards de yuans (2,9 milliards de dollars) pour établir une base de production dans la ville de Deqing, dans la province chinoise du Zhejiang (est), avec un objectif de production annuelle de 400.000 unités de véhicules électriques, et a lancé son recrutement international.

Cependant, cette nouvelle venue très attendue de l'industrie automobile est absente du Salon international de l'industrie automobile de Shanghai, et certaines personnes doutent de son réseau de capital, alors que la société doit se positionner sur une nouvelle chaîne industrielle.

Cette société a indiqué à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) qu'elle ne serait pas présente au salon parce qu'elle se focalisait encore sur le développement des produits, la préparation de la construction et l'obtention des certificats de qualification pour la production de véhicules électriques.

La start-up chinoise Nextev, constructeur de véhicules électriques, a dévoilé son nouveau modèle de SUV (4x4 urbain) à sept places, le NIO ES8, lors du salon de Shanghai. Nextev a annoncé que son but était de produire des SUV ayant un poids "normal", car les batteries électriques sont lourdes.

L'entreprise a axé son développement sur la technologie clé des batteries, tout en coopérant avec l'entreprise automobile traditionnelle JAC Motor, située dans la province chinoise de l'Anhui (est), pour la production.

Le modèle commercial permet à Nextev d'être confiant pour annoncer le lancement sur le marché de son modèle ES8 à la fin de l'année.

Lors du Salon international de l'industrie automobile de Shanghai, l'entreprise Harman International a annoncé son partenariat avec Baidu, moteur de recherche sur Internet et leader en Chine, dans le cadre d'efforts conjoints pour développer des systèmes d'intelligence artificielle embarqués avec une plate-forme ouverte et accessible aux fournisseurs de logiciels.

"Les technologies d'automatisation et de l'Internet ont transformé les véhicules en ordinateurs mobiles. Les automobiles du futur téléchargeront des nouvelles fonctions grâce aux systèmes de gestion", a indiqué Wang Xia, chef du département de l'industrie automobile du Conseil chinois pour le développement du commerce international.

"Avec la vulgarisation du WiFi, les fonctions basées sur Internet et les nouvelles applications deviendront des configurations normales pour tous les véhicules", a déclaré Zhou Ping, vice-président de l'entreprise Banma Technology, une coentreprise d'Alibaba et de SAIC Motor.



Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 27-04-2017