Accueil

 

     

 

 
 
 

Entreprises françaises en Chine

 
 
 
              

 

 

Un groupe français commande 9 navires chinois

Les constructeurs de navires chinois surpassent leurs concurrents sud-coréens dans la construction de méga-porte-conteneurs haut de gamme après avoir accentué la fabrication et prenant une part plus importante du marché mondial.

Shanghai Waigaoqiao Shipbuilding Co a confirmé mardi avec la société Hudson-Zhonghua Shipbuilding (Group) Co, un autre chantier naval basé à Shanghai, avoir reçu une lettre d'intention du groupe français CMACGM SA pour l'achat de neuf navires capables de transporter 22 000 véhicules équivalent à vingt-cinq pieds, soit la plus grande capacité de charge au monde.

Toutefois, l'ordre final est soumis à l'approbation du conseil d'administration des deux parties.

"Le porte-conteneurs de 22 000 EVP deviendra le plus grand du genre au monde une fois terminé, dépassant le leader actuel, un porte-conteneur de 21 413 EVP fabriqué en Corée du Sud. Il s'agit là d'une incroyable percée industrielle", a déclaré Dong Liwan, chercheur dans la construction navale à l'Université maritime de Shanghai.

En Chine, les différents constructeurs ont reçu des commandes pour des navires neufs d'une capacité collective de 8,14 millions de tonnes métriques au premier semestre 2017, représentant 31,4% du marché mondial, contre 30,6% pour la Corée du Sud, selon les données de l'Association chinoise de l'industrie nationale de la construction navale de Beijing.

Pour Dong, c'est la première fois que les chantiers navals chinois surclassent leurs homologues sud-coréens dans le secteur des méga-conteneurs à forte valeur ajoutée, ainsi que l'industrie de la construction navale dans son ensemble.

"Une fois que l'opération sera effective, le propriétaire français pourra choisir des moteurs à double carburant ou ceux ne consommant que du gaz naturel liquéfié pour répondre aux demandes internationales de réduction des émissions de carbone", a indiqué Zhang Xueling, chercheur à l'Institut de transports maritimes de Shanghai.

Zhang a prédit que la construction d'un navire coûtera 160 millions de dollars pour une durée de vie entre 25 à 30 ans.

Le géant danois Maersk a commandé 10 navires à conteneurs conçus pour transporter 18 000 EVP à Daewoo Shipbuilding et Marine Engineering Co en Corée du Sud en 2011. Chaque bâtiment a coûté 185 millions de dollars.

"Les grands chantiers chinois et les fabricants de l'industrie lourde sont désireux d'acquérir des entreprises martimes européennes et américaines de recherche et de design, un plan majeur pour obtenir des technologies haut de gamme produisant des composants de base et rivaliser avec les compagnies sud-coréennes", a expliqué Jin Peng, secrétaire général de la CANSI.

Le responsable a noté que les porte-conteneurs surdimensionnés signifiaient des taux de fret plus faibles et plus de possibilités d'affaires, les navires-conteneurs à forte maintenance n'étant plus nécessaires.

Le groupe français CMA-CGM prépare actuellement plusieurs offres permettant de s'assurer d'une large gamme de services en Chine, avec plus de firmes commerciales désireuses de se déplacer vers des marchés émergents et bénéficier d'un commerce bilatéral en plein essor, des tarifs commerciaux préférentiels et de plus nombreuses opportunités d'investissement.




Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 24-08-2017