Accueil

 

     

 

 
 
 

Entreprises françaises en Chine

 
 
 
                 

EDF se lance dans l'éolien en Chine
 

 
En annonçant mardi l'acquisition de 80% de la société chinoise UPC Asia Wind Management (AWM), le groupe EDF a fait un pas capital pour devenir le leader européen dans l'éolien chinois, un marché largement dominé par des acteurs locaux.

Avec cette acquisition, « nous sommes le premier opérateur européen à s'installer en Chine, dans ce marché qui est extrêmement prometteur », a déclaré Antoine Cahuzac, directeur général d'EDF Energies Nouvelles, filiale d'EDF dédiée aux énergies vertes.

En reprenant UPC AWM, « nous reprenons 174 mégawatts de projets en opérations et 130 mégawatts de projets en construction (...) et un peu plus d'un gigawatt de projets en cours de développement », a indiqué Bruno Fyot, directeur général délégué d'EDF EN.

EDF EN a pour ambition de construire entre 200 et 300 MW par an, soit environ 2 gigawatts d'ici 5 ans, près de deux fois les capacités éoliennes actuellement installées par l'électricien en France. Avec un coût de développement du mégawatt éolien autour de 1 million d'euros, cela représente 2 milliards d'euros d'investissements sur la période.

Le marché chinois est en effet devenu ces dernières années le premier dans le monde entier pour le développement de l'éolien et des énergies renouvelables en général. Près de la moitié des capacités mondiales installées dans l'éolien en 2015 l'ont été en Chine. Maintenant le pays vise 250 gigawatts installés en 2020, contre 145 GW fin 2015, même si le charbon représente toujours environ 70% de la consommation énergétique du pays.

Le rythme de développement y est effréné avec des projets qui mettent deux ans pour se réaliser, explique Bruno Fyot, contre plus de cinq ans en France. Dans ce contexte, ce premier pas d'EDF dans l'éolien chinois, que le groupe affirme murir depuis deux ans, « est vraiment très important car les perspectives de développement en Chine sont juste supérieures à tout ce qui existe ailleurs dans le monde », a insisté M. Cahuzac.





Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 13-07-2016