Accueil

 

     

 

 
 
 

Entreprises chinoises en France

 
 
 
             

Jin Jiang veut une plus grande participation dans AccorHotels
 

 
Jin Jiang International Holdings, un groupe hôtelier basé à Shanghai, devrait encore renforcer son actionnariat, alors que sa participation dans le groupe français AccorHotels est montée à 15,06 %, selon une source de l'entreprise qui souhaite rester anonyme.

Le 27 mai, Jin Jiang est devenu le plus grand actionnaire au sein d'AccorHotels - le premier opérateur hôtelier européen - avec une participation d'environ 15 %, selon une déclaration à l'Autorité française des Marchés Financiers (AMF).

« L'acquisition reste en cours et l'information publiée par l'AMF est la dernière en date », indique la source.

Vendredi dernier, à la suite d'un article du Figaro indiquant que Jin Jiang prévoyait d'augmenter sa participation à 29 %, les actions d'AccorHotels ont augmenté de 6,73 % sur la bourse de Paris, pour atteindre les 40,45 €.

Depuis janvier, Jin Jiang a progressivement renforcé sa participation dans le groupe français, de 5 % à 10 % à la fin du mois de février.

D'après un article du Journal du Dimanche, Sébastien Bazin, le PDG d'AccorHotels, se serait entretenu avec le conglomérat chinois HNA, pour essayer de contrecarrer les tentatives de Jin Jiang d'augmenter sa participation dans l'entreprise.

HNA possède déjà 10 % dans le groupe Pierre et Vacances et est en négociations exclusives pour l'acquisition de Servair, la filiale de restauration d'Air France.

Sébastien Bazin espère ainsi empêcher Jin Jiang d'augmenter sa participation à 29 %, ce qui déclencherait une offre publique complète pour le groupe.

Il existe cependant une autre option soutenue par plusieurs ministres au sein du gouvernement français : le rachat par l'Etat de 10 % des parts d'AccorHotels.

Jin Jiang n'a pas souhaité s'exprimer sur la question, mais une source proche du dossier indique qu'il est compréhensible qu'il y ait des inquiétudes sur des marques de renom devenant la cible d'acheteurs étrangers pour une acquisition : « Il s'agit d'une réflexion naturelle, similaire à ce que les entreprises japonaises ont vécu lorsqu'elles faisaient des acquisitions à l'international dans les années 80. »

Au cours des dernières années, Jin Jiang a mené une politique ambitieuse, à la fois en Chine et à l'étranger.

En février de l'année dernière, elle a racheté le français Louvre Hotel Group au fonds d'investissement Starwood Capital, pour un montant de 1,3 milliard d'euros.

Ce rachat avait été suivi, en septembre, de la signature d'un accord de coopération stratégique avec l'opérateur hôtelier chinois, Plateno. Jin Jiang pourrait racheter jusqu'à 81 % de Plateno, lui permettant d'étendre son réseau à plus de 6000 hôtels dans 55 pays.





Source: china.org.cn
Mis à jour le 07-06-2016