Accueil

 

     

 

 
 
 

Entreprises chinoises en France

 
 
 
              

"La coopération stratégique avec Dongfeng Motor assure notre réussite commerciale", selon le PDG de PSA

"La coopération stratégique avec Dongfeng Motor assure notre réussite commerciale, et le marché chinois restera la priorité numéro un pour nous dans l'avenir", a déclaré Carlos Tavares, le PDG du géant de l'automobile PSA Peugeot-Citroën, lors d'une interview accordée récemment à Xinhua à Paris.

L'année dernière, PSA a enregistré un résultat net de plus de 1,2 milliard d'euros, revenant ainsi dans le vert pour la première fois depuis 2012, et a atteint avec deux ans d'avance tous les objectifs de son plan de redressement "Back in the Race" .

Sur la voie vers le redressement du deuxième constructeur automobile européen, l'entrée de Dongfeng Motor au capital de PSA "nous a permis de rétablir notre rentabilité et d'avoir le temps de mettre en œuvre le plan 'Back in the Race'", a indiqué M. Tavares, en soulignant l'importance de cette opération historique réalisée par les deux entreprises en 2014.

Avec l'injection par Dongfeng de 800 millions d'euros au capital de PSA et le lancement du plan "Back in the Race" au début de l'année 2014, PSA a nettement réduit ses pertes sur la même année. En 2015, PSA est parvenu à réintégrer l'indice boursier du CAC40.

La coopération entre PSA et Dongfeng est loin de se limiter au cadre financier. De l'exploitation du marché à la production en passant par la recherche-développement, les deux entreprises "travaillent ensemble sur le marché chinois ou en Asie du Sud-Est pour faire réussir nos projets", a indiqué M. Tavares, qui a ajouté que la relation entre les deux parties était "très saine".

"C'est une relation très gagnant-gagnant, nous pouvons joindre nos forces pour mener ensemble des projets et nous nous connaissons depuis très longtemps, depuis plus de 20 ans, donc il y a une relation de confiance entre les deux entreprises", a précisé M. Tavares.

Quant à savoir si le partenariat avec Dongfeng et le partage de technologies qui l'accompagne menacera la position de leader technologique de PSA dans le secteur automobile, M. Tavares a répondu à Xinhua que c'était "exactement le contraire", le partenariat avec Dongfeng aidant PSA à maintenir son avancée technologique.

En partageant des technologies avec Dongfeng, "je vais amortir mes coûts et mes investissements, je pourrai plus facilement introduire la nouvelle technologie sur le marché chinois, et si j'introduis plus facilement, je serai plus compétitif au niveau de mes produits", a expliqué le PDG de PSA.

"Il n'y a pas aujourd'hui de limite à cette collaboration stratégique, et nous sommes convaincus que cette coopération nous permettra d'aller plus loin", a-t-il indiqué.

Lors de l'interview, M. Tavares s'est aussi montré pleinement confiant quant aux perspectives du marché chinois.

"Je n'ai pas d'inquiétude sur le ralentissement du marché chinois de l'automobile", a-t-il indiqué, car la motorisation de la Chine reste encore largement inférieure aux autres régions du monde, et la taille du premier marché de l'automobile au monde permet également à la Chine de conserver "un potentiel très important" pour les constructeurs automobiles.

En 2015, PSA a vendu plus de 730.000 véhicules en Chine, un marché qui se situe seulement derrière l'Europe. "Le marché chinois restera la priorité numéro un pour nous dans l'avenir", a déclaré M. Tavares.

Au cours des six prochaines années, PSA introduira au moins 20 nouveaux produits sur le marché chinois, a indiqué M. Tavares, qui a ajouté que le groupe travaillerait aussi avec Dongfeng pour saisir les opportunités du marché en Asie du Sud-Est.





Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 17-03-2016