Accueil

 

     

 

 
 
 
 

Entreprises chinoises en France

 
 
 
                 

 

 

Bus électriques : le chinois BYD investit en France



Le groupe chinois BYD, numéro un mondial des véhicules électriques, a décidé d'investir 10 millions d'euros en France pour y construire sa seconde usine européenne. L'objectif est de produire 200 bus électriques par an.

Le fabricant de voitures électriques et de batteries, né en 1995 à Shenzhen (sud de la Chine), est devenu en quelques années le plus gros acteur sur le marché mondial des véhicules à très faibles émissions polluantes.

Détenue à hauteur de 10 % par Warren Buffett, l'entreprise a produit 100 000 voitures électriques et hybrides rechargeables l'année dernière, sans compter la division transport public qui a livré près de 14 000 bus électriques dans le monde depuis sa création.

BYD a inauguré il y a quelques mois sa première usine européenne en Hongrie. Le second site en France sera opérationnel au premier trimestre 2018 : une usine de 32 000 mètres carrés qui emploiera 300 salariés, avec 200 autocars et autobus électriques assemblés chaque année.

La nouvelle usine est appuyée par le Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF) et la RATP qui ont pour ambition de remplacer le total de leurs 4 500 bus diesel par des modèles électriques ou au gaz dans le courant de la prochaine décennie.

Il s'agit d'un marché sur lequel le fabricant français Bolloré a réduit ses ambitions avec ses BlueBus, dont les batteries Lithium Métal Polymère conçues et produites par Blue Solutions se révèlent peu rentables.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 30-03-2017