Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

 

 

 

Le TGV chinois, un défi pour l'aviation civile



En Chine, le chemin de fer à grande vitesse a changé l'échelle de l'industrie de l'aviation civile, a indiqué récemment un expert de l'aviation.

«Habituellement, nous pensons que les voyages de moins de 800 kilomètres sont le vecteur du marché ferroviaire. Mais avec le développement en Chine d'un réseau à grande vitesse, le marché pourrait s'étendre à des déplacements de plus de 1 000 km», a expliqué Han Zhiliang, président de l'aéroport le plus achalandé du pays, l'aéroport international de Beijing-Capitale, ajoutant que le secteur aéronautique en Chine sera confronté à un gros challenge au cours des cinq prochaines années.

Han a fait ces remarques lors de la Friend Airports Roundtable Conference.

«Contrairement aux vols, les trains ne sont pas facilement affectés par les conditions météorologiques. Le prix est moins cher et le réseau du TGV a été grandement développé. Dans de nombreuses provinces chinoises, où il y a un aéroport, il y a un accès à un train à grande vitesse», a-t-il souligné.

L'impact dans cette industrie a été remarqué par les trois principales compagnies aériennes d'Etat chinoises, Air China, China Southern Airlines et China Eastern Airlines, selon leurs derniers rapports semestriels concernant les bénéfices.

Air China a indiqué que la Chine a construit le plus grand réseau ferroviaire du monde, avec de nouvelles infrastructures autoroutières dans les régions du centre et de l'ouest du pays.

Pour les voyages de courte ou moyenne distance, un grand nombre d'usagers préfèrent choisir le train comme moyen de transport, compte tenu de sa fréquence, des tarifs peu onéreux, de la ponctualité et du côté pratique, le secteur de l'aviation civile étant un peu en recul.

Une concurrence internationale plus vive et des politiques mondiales complexes lancent également des challenges à l'industrie chinoise.

Cependant, de grands défis interviennent avec les opportunités.

La croissance économique constante de la Chine et de ses politiques d'ouverture ont permis de mettre en avant le développement de l'aviation, a noté Han.

Les avions de ligne ont transporté 490 millions de passagers en 2016, se classant au deuxième rang mondial, contre près de 930 millions aux Etats-Unis.

«La Chine a le potentiel de ravir la première place aux USA», a ajouté le responsable.

L'initiative «Une Ceinture, une Route» encourage la communication internationale, ce qui améliorera le nombre de voyageurs à prendre l'avion.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 12-09-2017