Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

 

 

 

Avec le premier vol réussi du C919, l'aviation chinoise entre dans une nouvelle ère



Le C919, le premier gros avion de ligne développé par la Chine, a fait ses débuts vendredi à Shanghai. C'est une percée pour les efforts d'innovation et de fabrication du pays, mais aussi un changement dans le paysage du marché mondial de l'aviation civile.

Le vol d'essai réussi du C919 a eu lieu neuf jours seulement après que la Chine ait présenté son premier porte-avions de construction purement nationale à Dalian, dans la province du Liaoning, montrant au monde ses prouesses industrielles, le développement de ses technologies de pointe et son ambition nationale de retrouver sa gloire passée.

Après le vol, qui a duré environ 79 minutes à une altitude de 3 000 mètres et une vitesse moyenne de 300 km/h, l'avion est revenu à l'aéroport international de Shanghai Pudong, d'où il avait décollé à 14 heures.

« Toutes les manœuvres faites en l'air ont été normales. Le premier vol du C919 est un succès complet », a déclaré Cai Jun, commandant du vol.
 


Dans une lettre de félicitations adressée au projet C919, le Conseil des affaires d’État -le gouvernement chinois- a déclaré : « Le vol inaugural réussi du C919 marque une étape importante pour l'industrie aéronautique chinoise. Le projet porte en lui un grand poids et une grande importance pour les efforts d'innovation et la modernisation de la fabrication de la nation ».

« C'est aussi un coup de pouce à la réforme de l'offre actuellement en cours », a souligné la lettre. « Ce gros avion de ligne volant dans le ciel bleu est une concrétisation des rêves de générations de Chinois ».

Environ 3 000 personnes ont été témoins du moment historique qu'a constitué le premier vol de l'avion à couloir central. Avant le vol, le C919, dont la version améliorée aura une autonomie de 5 555 kilomètres, a franchi une série d'essais rigoureux après être sorti des chaînes de montage en novembre 2015.

Zhou Guirong, directeur général adjoint du C919, a précisé que plus de 50% de ses pièces et composants étaient fabriqués localement, soit par des entreprises chinoises, soit par des coentreprises en Chine. Depuis le lancement du projet C919, l'équipe de recherche de l'avion a obtenu 102 percées technologiques dans des domaines comme la conception intégrée des moteurs et les commandes systèmes.

Avec une capacité de 158 à 174 sièges, cet avion biréacteur à couloir central sera utilisé pour des vols commerciaux moyen courrier. La société publique Commercial Aircraft Corp of China, qui a fabriqué le C919, a déjà reçu 570 commandes pour le C919, venant de 23 clients.

Selon ses concepteurs, la commercialisation du C919 prendra deux à trois ans avant d'obtenir la certification de l'Administration de l'aviation civile de Chine. Boeing avait prédit plus tôt que la Chine aurait besoin de 5 110 nouveaux avions à couloir central jusqu'en 2035. Avec un marché de l'aviation en croissance rapide en Chine du fait que la classe moyenne voyage de plus en plus pour les loisirs et les affaires, le C919 devrait finalement prendre des parts de marché à Boeing et Airbus sur le lucratif marché des avions à fuselage étroit, qui représentent plus de 50% des avions en service dans le monde entier.

« Nous croyons que le C919 apportera une nouvelle concurrence sur le marché, et nous sommes favorables à la concurrence, qui est bonne pour le développement de l'industrie », a déclaré Eric Chen, président d'Airbus Commercial Aircraft China.

Kevin McAllister, président et PDG de Boeing Commercial Airplanes, a quant à lui exprimé ses félicitations pour le compte de Boeing au sujet du succès du C919. « C'est une magnifique réussite dans l'histoire de la COMAC et une étape importante pour l'aviation chinoise », a-t-il souligné.

Federico Marziali, responsable de la gestion de la qualité chez Dornier Seawings GmbH, a de son côté dit qu'il était très impressionné par la taille du projet COMAC C919. « Je peux imaginer, de par sa taille, l'énorme capacité de production une fois que la production aura commencé ».

Dans le même temps néanmoins, Lin Zhijie, analyste et chroniqueur de l'industrie aéronautique chez Carnoc.com, l'un des plus grands portails Internet de l'aviation civile en Chine, a insisté sur le fait qu'il reste encore beaucoup de chemin avant que le C919 ne pénètre sur le marché.

« En plus de répondre aux normes de sécurité des vols, l'équipe du C919 doit s'assurer que tout va bien, notamment en termes de fiabilité, d'efficacité énergétique, de coûts de maintenance, ainsi que de niveau de confort de l'avion. Tout cela doit être pris en compte avant qu'il ne soit lancé sur le marché », a-t-il déclaré.

Le projet C919 a été lancé en 2006. Deux ans plus tard, le fabricant du C919, la société COMAC, a été créé à Shanghai. Le projet originel, qui avait prévu un premier vol en 2014 et une livraison aux acheteurs en 2016, a été décalé pour des raisons liées à la fabrication.


Source: china.org.cn
Mis à jour le 08-05-2017