Accueil

 

     

 

 
 
 

Dossiers spéciaux

 
 
 
                

 

 

 

Il n'y a actuellement aucun fondement pour une baisse à long terme de la monnaie chinoise
 

 
Les experts prévoient que le Renminbi restera stable par rapport à un panier de devises car il n'y a actuellement aucun fondement pour une baisse à long terme, ce qui fait que les inquiétudes concernant les sorties de capitaux à grande échelle peuvent être apaisées et les attentes du marché ajustées.

« Malgré les pressions à court terme existant du fait de perspectives de taux d'intérêt plus élevés aux États-Unis et les incertitudes pesant sur l'économie mondiale, le Renminbi ne fait pas face à une pression continue à la baisse sur le long terme », a déclaré Jiang Chao, analyste chez Haitong Securities, dont le siège est à Shanghai.

Selon M. Jiang, l'impact sur la monnaie chinoise de hausses des taux d'intérêt américains, auxquelles Janet Yellen, présidente du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis, a fait allusion le mois dernier ne serait pas significatif, car les investisseurs ont digéré la nouvelle et sont conscients que le rythme auquel la Fed va relever ses taux d'intérêt sera lent.

Xie Yaxuan, chef économiste chez China Merchants Securities Co, a fait écho à ce point de vue, disant que la faiblesse du Dollar a diminué la pression à la baisse sur le Renminbi depuis mai.

« L'économie des États-Unis n'a pas encore montré de signes forts de reprise après le ralentissement de la première moitié de l'année », a-t-il souligné.

Les données ont montré que le produit intérieur brut des États-Unis a augmenté de 1,2% au deuxième trimestre, contre une croissance prévue de 2,6%.

Bien que d'autres facteurs comme la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne soient encore susceptibles de faire augmenter la pression à la baisse sur la monnaie chinoise, « cela ne devrait pas durer pas trop longtemps », a déclaré Qu Hongbin, économiste en chef chez HSBC Holdings.

« Le marché s’est calmé par rapport aux journées autour du référendum », a déclaré M. Xie. « Et les investisseurs sont devenus plus habitués à la volatilité à deux sens du Renminbi après que le gouvernement chinois ait adopté un mécanisme de taux de change axé sur le marché ».

« Alors que la Chine devient plus intégrée dans le marché mondial, toute fluctuation hors des attentes ou à sens unique est peu probable ; la conjoncture économique mondiale ne supporterait pas une forte dépréciation du Renminbi, et une dépréciation à sens unique ne favoriserait pas le pays lui-même », a-t-il dit, se référant à la crainte que la Banque populaire de Chine puisse permettre une dépréciation continue afin de stimuler les exportations.

En attendant, les économistes ont dit que l'inclusion officielle du Renminbi dans les droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international, qui aura lieu en octobre, marquera une nouvelle étape dans l'émergence économique mondiale de la Chine et contribuera en outre à stabiliser la monnaie chinoise.

Selon M. Xie, du fait que les banques centrales détiennent de plus en plus de monnaie chinoise dans leurs réserves de change, la demande d'actifs en Renminbi devrait augmenter avec davantage d’entrées de capitaux.

« Moins d’inquiétudes sur les sorties de capitaux allégerait les craintes du marché pour une dépréciation continue du Renminbi », a-t-il ajouté.

Lian Ping, économiste en chef à la Banque des Communications, a quant à lui déclaré que la monnaie chinoise devrait rester stable tant que les fondamentaux économiques resteront stables dans la seconde moitié de l'année, à la suite d’assez bonnes performances le mois dernier.




Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 06-09-2016