Accueil

 

     

 

 
 
 
 

Actualités

 
 
 
      

 

 

Vélos partagés : une assurance exigée pour les utilisateurs

Les fournisseurs de vélos partagés dans la capitale chinoise doivent désormais souscrire une assurance contre les accidents de la circulation, tout en interdisant aux enfants de moins de 12 ans d'utiliser ce service et toute publicité commerciale sur les deux roues, selon une nouvelle directive.

Publiée conjointement par les 11 départements gouvernementaux de Beijing, la mesure vise à réglementer cette industrie en plein essor, tout en reconnaissant qu'il s'agit là d'une solution écologique à la congestion du trafic et à la mobilité flexible.

La nouvelle règle exige que l'ensemble des vélos devront être équipés d'un GPS et respecter les normes de sécurité. Ainsi que l'inscription des utilisateurs sous leur propre identité. Les entreprises ont la charge de les informer sur le risque du trafic et leur fournir une assurance en cas d'incident. Chaque opérateur doit également ouvrir un compte spécial pour gérer les cautions des abonnés.

La Commission municipale des transports de Beijing a souligné que la ligne directrice était basée sur plusieurs études de Mobike, Ofo et d'autres startups ainsi que des pratiques d'administration à Shanghai, Shenzhen et Chengdu.

Actuellement, la capitale compte 2,35 millions de vélos en libre-service gérés par 15 entreprises. Le gouvernement a interdit la semaine dernière la mise en service de bicyclettes supplémentaires et les vélos électriques ne seront pas encouragés.





Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 19-09-2017