Accueil

 

     

 

 
 
 
 

Actualités

 
 
 
                  

 

La Chine ouvrira davantage le secteur financier et celui des véhicules à énergie nouvelle aux investisseurs étrangers

La Chine va ouvrir encore davantage son économie aux investissements étrangers, notamment le secteur financier et celui des véhicules à énergie nouvelle au cours du second semestre de l'année, a indiqué vendredi le planificateur économique suprême du pays.

Meng Wei, porte-parole de la Commission nationale du Développement et de la Réforme (CNDR), a annoncé cette décision en commentant le climat commercial et la dernière tendance des investissements étrangers lors d'une conférence de presse, sans donner plus de détails.

Les investissements directs étrangers (IDE) dans la partie continentale de la Chine ont augmenté de 9,1% en glissement annuel à 62,52 milliards de yuans (9,6 milliards de dollars) en août, selon des chiffres officiels.

Au cours des huit premiers mois, les IDE ont baissé de 0,2% sur un an pour atteindre 547,94 milliards de yuans.

"La Chine reste attirante pour les investisseurs étrangers alors qu'elle continue à améliorer son environnement d'investissement," a indiqué Mme Meng.

Elle a attribué la légère chute des IDA à la faible relance dans les activités d'investissement transnationales, et à la transformation et à la modernisation économiques en cours de la Chine.

Malgré la diminution des IDA dans des secteurs tels que la vente au détail et l'immobilier, les industries manufacturières de haute technologie et les industries des services de haute technologie ont enregistré de fortes croissances des investissements étrangers au premier semestre, a-t-elle expliqué.

Les dirigeants chinois ont promis de créer un "environnement commercial stable, juste, transparent et prévisible," avec une série de mesures en cours.

La Chine a créé 11 zones de libre-échange où des entreprises étrangères peuvent profiter de procédures administratives simplifiées. Le pays a réduit la liste des secteurs interdits aux investisseurs étrangers, aussi bien que les restrictions d'accès au marché dans les secteurs tels que le transport et les services financiers.

Mme Meng a indiqué que la CNDR continuerait à travailler avec d'autres départements du gouvernement pour rendre l'environnement d'investissement plus ouvert, juste et pratique.



Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 18-09-2017