Accueil

 

     

 

 
 
 

Actualités

 
 
 
        

 

Beijing réfute la dégradation de la note de sa dette



 

La Chine a réfuté mercredi la dégradation de la note de sa dette par l'agence de notation internationale Moody’s, affirmant que la société a surestimé les difficultés rencontrées par la seconde économie mondiale et a sous-estimé l'effet des réformes de restructuration ainsi que la solidité financière de la Chine. Des analystes ont indiqué que Moody's avait été trop pessimiste pour évaluer de manière appropriée la gestion de la dette chinoise.

L’agence Moody's Investors Service a abaissé la note chinoise de AA3 à A1, avec une perspective passant de négative à stable.

« Cette dégradation reflète les prévisions de Moody's selon lesquelles la solidité financière de la Chine va quelque peu s'effondrer au cours des prochaines années, avec une dette qui continue à augmenter en même temps que la croissance potentielle ralentit », a déclaré Moody's. « Bien que les progrès en cours sur les réformes soient susceptibles de transformer l'économie et le système financier au fil du temps, il est peu probable que cela empêche une augmentation matérielle supplémentaire de la dette à l'échelle de l'économie et l'augmentation conséquente des passifs éventuels pour le gouvernement ».

Moody's a indiqué que ce changement à une perspective stable « reflète notre évaluation selon laquelle, au niveau A1, les risques sont équilibrés ».

Le ministère chinois des Finances a déclaré que Moody's a utilisé des « méthodes inappropriées » qui l'ont empêché de refléter la situation financière réelle de la Chine.

Le ministère a critiqué l'échec de Moody's à donner suffisamment d'importance aux réformes. La Chine a grandement progressé dans la restructuration économique, en mettant l'accent sur la réduction de la capacité de production excessive et la réduction de la dette des entreprises et des administrations publiques. Elle a également vu au premier trimestre 2017 une croissance du PIB en glissement annuel plus élevée que prévu (6,9%), confirmant les attentes du marché selon lesquelles elle pourrait atteindre son objectif de croissance du PIB d'environ 6,5% cette année.

« Bien que sa notation ait été abaissée aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup de problème dans l'économie chinoise », a déclaré Lu Feng, professeur d'économie à l'Ecole nationale de développement de l'Université de Beijing (PUK). « L'économie chinoise est devenue beaucoup plus résiliente ».

« Moody's surestime les difficultés (...) et sous-estime la capacité du gouvernement à approfondir la réforme structurelle du côté de l'offre et à étendre de manière appropriée la demande globale », a affirmé le ministère des Finances.

La Commission nationale du développement et de la réforme a déclaré mercredi que le niveau d'endettement total de la Chine est d'environ 256% du PIB, un taux inférieur à celui des grandes économies développées, qui est de 279% en moyenne, selon la Banque des règlements internationaux.

La commission a également indiqué dans un communiqué que la situation globale de la dette chinoise est stable et contrôlable. La Chine dispose d’un taux d'épargne élevé et la proportion de sa dette extérieure à la dette globale est faible, ce qui indique une faible possibilité pour la Chine de subir une crise systémique de la dette.

Moody's a déclaré que le fardeau de la dette publique directe de la Chine pourrait augmenter graduellement vers 40% du PIB d'ici 2018 et se rapprocher de 45% d'ici la fin de la décennie. « C'est trop pessimiste », a affirmé Huo Zhihui, directeur adjoint de la technologie de notation chez China Bond Rating Co. « Nos estimations montrent que le taux d'endettement global de la Chine n'atteindra pas 40%, car la Chine a imposé des restrictions strictes à l'émission de dette publique », a-t-il indiqué.

M. Huo a ajouté que le ratio global de l'endettement public direct de la Chine est tombé de 39% en 2014 à 36%, et que compte tenu du contrôle strict de la dette, la possibilité que ce ratio augmente de manière significative est mince.



Source: china.org.cn
Mis à jour le 26-05-2017