Accueil

 

     

 

 
 
 

Actualités

 
 
 
        

 

Chine : les IDE en hausse de 9,1% en août
 


Les investissements directs étrangers (IDE) dans la partie continentale de la Chine ont augmenté en août de 9,1% sur un an pour atteindre 62,52 milliards de yuans (9,6 milliards de dollars), a-t-on appris jeudi de données du ministère du Commerce.

Au cours des huit premiers mois, les IDE ont baissé de 0,2% en glissement annuel à 547,94 milliards de yuans, a précisé le ministère.

La tendance de l'afflux d'investissements étrangers dans les secteurs haut de gamme s'est poursuivie.

Les IDE dans le secteur des productions de haute technologie ont augmenté de 15% pour atteindre 43,69 milliards de yuans, alors que les investissements étrangers dans les services du même secteur ont bondi de 21,4% pour atteindre 81,44 milliards de yuans.

Les investissements directs non financiers à l'étranger par les entreprises chinoises ont diminué de 41,8% sur un an au cours des huit premiers mois, atteignant 68,72 milliards de dollars, phénomène essentiellement dû aux mesures gouvernementales visant à freiner les investissements irrationnels.

Alors que le gouvernement a mis en garde contre les investissements irrationnels, il n'y avait aucun nouveau projet d'investissements dans les secteurs de l'immobilier, du sport et des divertissements, a annoncé le ministère.

Cependant, les investissements à l'étranger dans les pays concernés par l'initiative "la Ceinture et la Route" se sont établis à 8,55 milliards de dollars, représentant 12,4% du total des investissements directs à l'étranger, en hausse de 4,3% sur un an.

Alors que les entreprises chinoises se mondialisent, les investissements directs étrangers revêtent toujours une grande signification pour la Chine.

Allant des centres de recherche et de développement et des retombées technologiques à l'acquisition de compétences de gestion de classe internationale, les IDE influent considérablement sur la Chine.

Les dirigeants chinois se sont engagés à créer "un environnement commercial stable, équitable, transparent et prévisible" en adoptant une série de mesures.

La Chine a mis en place onze zones de libre-échange où les entreprises étrangères profitent de la simplification des formalités au moment de leur demande d'inscription. Par ailleurs, la Chine a raccourci la liste des secteurs interdits aux investisseurs étrangers, réduit les restrictions à l'accès au marché dans des secteurs tels que le transport et les services financiers.


Source: Agence de presse Xinhua
Mis à jour le 15-09-2017